Neutralisation d’une citerne à mazout : les procédures à suivre

   Côté pratique 1 Comments

Certains ménages projettent de basculer d’un système de chauffage par mazout vers un autre mode de chauffage. Ils doivent par conséquent penser à remplacer la chaudière existante. La cuve à mazout actuelle doit impérativement être neutralisée. Bien que cette neutralisation soit faite par un professionnel, les particuliers doivent connaître et comprendre les démarches à entreprendre.

Pourquoi neutraliser la citerne à mazout ?

19% des ménages français utilisent une chaudière à mazout comme système de chauffage. Elle est alimentée par une citerne. La taille de cette citerne varie en fonction de son utilité. Qu’elle soit en métal ou en polyéthylène, elle peut être mise sous terre ou aérienne, c’est-à-dire bien visible sur terre. Une famille qui possède une citerne à mazout doit respecter les conditions définies par les lois en vigueur. Elle peut ainsi demander la neutralisation de sa citerne à Mazout, qu’elle soit aérienne ou enterrée, en se conformant à ces lois. Le respect de cette loi ne peut qu’offrir des avantages, notamment la préservation de son environnement. Cette opération assez complexe doit être confiée à des professionnels dans le domaine. En effet, la désinstallation et la mise hors service d’une citerne à mazout s’avèrent être des tâches difficiles. Demander la neutralisation de sa citerne à Mazout par un professionnel permettra d’éviter les fuites et tout ce qui peut amener à polluer les sols. Cette opération est indispensable notamment dans le cas où le ménage ne compte plus faire usage de la citerne ou décide de passer à un autre système de chauffage.

Les différentes étapes d’une neutralisation

Les étapes de la neutralisation d’une citerne à mazout se déroulent en deux parties bien distinctes. Celles-ci commencent par les procédés préliminaires comme la vidange et le nettoyage, avant d’enchainer sur la neutralisation à proprement parler. L’importance de ces étapes dépend de la localisation de la citerne et de son état au moment de l’opération. Avant de demander la neutralisation de sa citerne à Mazout, il est recommandé de réunir toutes les informations nécessaires sur ces étapes.

La vidange de la citerne à mazout est l’opération effectuée en premier. Elle permet de retirer les restes de combustible qui peuvent encore se trouver au fond de la citerne. Le nettoyage, ou également le dégazage, consiste ensuite à enlever les traces toxiques qui peuvent conduire à l’inflammation de la citerne, même si elle est vide. La neutralisation proprement dite clôt l’opération. Il existe deux variantes pour cette étape. Il est en premier lieu possible de bétonner la surface de la citerne. On peut également remplit la citerne de sable, de gravier ou de mousse polyuréthane. Cette opération concerne les citernes enterrées. Les citernes aériennes, quant à elles, peuvent être enlevées car elles sont plus accessibles. L’enlèvement d’une citerne de mazout aérienne doit impérativement être fait par une société spécialisée. Il en est de même pour la neutralisation. Cela permettra de préserver la santé de l’utilisateur face à l’effet des gaz nocifs restants dans la cuve.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *